3 mois… C’est long et court à la fois. C’est une opportunité de découvrir de nouveaux horizons, une nouvelle culture, des gens chaleureux et c’est surtout devoir mettre fin à ce voyage lorsqu’on s’est enfin créé un nouveau “chez soi”.

Pendant ce voyage j’ai pu découvrir ce qu’était réellement Montréal et le Québec. On ne connaît pas vraiment Montréal tant qu’on n’a pas gravi le Mont Royal, qu’on n’a pas mangé une poutine à la Banquise en fin de soirée avec ses amis, ou encore tant qu’on a pas su profiter de ses nombreux parcs, ses festivals permanents, son port typique…

Montréal, est la seule ville que je connaisse donnant l’impression à la fois de vivre dans une grande métropole et dans une petite ville de campagne et c’est ce qui rend cette ville si géniale. Vivre à Montréal c’est se donner la possibilité de partir les fins de semaine en famille ou entre amis faire de la randonnée, faire du camping, du kayak, partir dans les Laurentides ou au Mont Tremblant… Tout en ayant les avantages d’une grande ville !

Mais je ne suis pas vraiment parti prendre des vacances, je suis surtout venu effectuer un stage. Je me suis donc retrouvé dans une belle entreprise à Vaudreuil-Dorion pour apprendre des méthodes de travail des autres pays, et je ne regrette pas ce choix une seule seconde.

Autant en France la hiérarchie est souvent synonyme de rigidité, de rapports faussés entre employés voir même de tensions, autant ici hiérarchie et proximité entre employés ne sont pas incompatibles. Les relations reposent sur la personnalité et les compétences plutôt que sur la place dans la hiérarchie. Ici, dans une économie libérale largement influencée par les États-Unis,  on valorise l’humain avant tout, dans les moments difficiles comme dans les périodes fastes. Grâce à cela j’ai pu constater à quel point les journées se suivaient dans une ambiance chaleureuse et j’ai rapidement nouer des liens avec mes collègues.

Savoir faire des sacrifices pour aller de l’avant” et “ S’adresser à l’humain plutôt qu’à l’employé”, voila ce que j’aurais appris de cette belle expérience québécoise !

 

Merci à Alexandre pour son dynamisme et son implication chez BJ Média !