Cette année, les Québécois dépenseront environ 10 milliards de dollars en ligne1. Et ce chiffre augmente d’année en année. Par exemple, en 2017, 77% des canadiens cherchaient des produits et services en ligne contre 60% en 20152. Nombreux sont les commerçants québécois à vouloir profiter de cette opportunité.

On entend régulièrement parler des avantages du commerce électronique pour les entreprises3, dont:

  • Meilleur service à la clientèle, en proposant une interface pour les consommateurs ne vivant pas à proximité du commerce
  • Réduction des coûts
  • Offre pouvant être adaptée au profil du client
  • Visibilité facilitée, notamment via le partage sur les réseaux sociaux

Toutefois, les commerçants sont souvent découragés de voir que si la plupart des Québécois achètent en ligne, ils le font encore très majoritairement hors Québec4. Certains se voient donc déçus après leur investissement dans une boutique en ligne de voir les ventes qui en découlent comparativement à leurs attentes, mais ce n’est pas le cas de tous!

Dans le domaine alimentaire, la fraîcheur est un élément qui donne un net avantage aux achats locaux! Et les clients de ces commerces s’adaptent rapidement à un système qui leur assure que leurs petits délices seront frais et prêts à ramasser et à déguster au bon moment.

Une boulangerie qui permet les commandes en ligne? Oh que oui!

Nous avons discuté pour la première fois avec Mélissa de La fille du Boulanger il y a près d’un an. Dans le souci de réduire au maximum le gaspillage et les surplus de production, cette boulangère nouveau genre souhaitait créer une plateforme Web élégante, facile à utiliser qui permettrait la réservation en ligne, la gestion de l’inventaire et de la production.

Nous avons donc créé un site web à l’image de la boulangerie artisanale, dont les photos mettent l’eau à la bouche. Le site reflète l’approche commerciale locale et écoreponsable de la boulangerie et notre rédactrice a su mettre en valeur le choix des ingrédients de qualité et les méthodes ancestrales de création des pains.

Évidemment, le site comprend, comme demandé, un système de réservation et de vente en ligne qui dépose tous les soirs un rapport par courriel des pains à préparer pour le lendemain. Ainsi, on minimise le gaspillage et on maximise l’efficacité.

Et ça se vend du pain en ligne?

Et comment! Le site, qui a été mis en ligne à la fin de 2016, donc il y a bientôt 9 mois en est, au moment de la rédaction de cet article, à sa 2222e commande, pour près de 5000 pains commandés en ligne, soit une moyenne de près de 20 pains par jour.

Évidemment, comme La Fille du Boulanger n’avait pas de site web auparavant, l’habitude s’est créée lentement chez ses clients et le nombre de commandes quotidiennes suivent une courbe croissante. Et on ne peut que saluer le travail de Mélissa qui gère elle-même ses réseaux sociaux de façon très efficace pour faire connaître son entreprise et le système de commande de ses délicieux pains!

La vente en ligne de plats préparés? Bien pourquoi pas!

Si vous n’êtes pas convaincus, sachez que ce n’est pas notre premier succès de ce genre dans le domaine alimentaire. Un autre de nos clients où l’on adore aller se chercher des plats à déguster (faut vraiment goûter leurs côtes levées!), c’est Les Marmitons en Herbe, un comptoir-traiteur en affaires depuis 2010 à Vaudreuil-Dorion.

Chantal, co-propriétaire du commerce, gérait quotidiennement à la main la prise de commande par téléphone, la préparation et le ramassage de ses plats préparés. Un vrai casse-tête qui lui grugeait un temps énorme. En effet, le comptoir-traiteur prépare ses repas quotidiennement et propose un menu différent chaque semaine, qui lui fallait aussi rendre disponible à la clientèle.

Chantal nous a donc parlé de son besoin pour pour la prise de commandes en ligne, la gestion de celles-ci et pour la présentation de ses menus changeants, qu’elle voulait gérer elle-même au jour le jour. Elle remercie régulièrement Martin, notre programmeur qui a principalement travaillé sur le système, pour les heures qu’elle sauve.

Et les chiffres?

Comme nous l’a demandé la cliente, ses clients ne peuvent pas acheter en ligne, mais effectuent plutôt la réservation de plats. Les résultats sont toutefois parfaitement mesurables: ses clients ont commandé 13 359 plats via le site web depuis mars 2016, qu’ils ont pu ramasser au comptoir déjà préparés à leur nom.

Au moment où j’écris ces lignes, l’équipe de Marmitons en Herbe reçoit la liste des 63 plats réservés en ligne qu’ils auront à préparer demain : crème de légume, saumon teriyaki et boeuf bourguignon figurent sur la liste! Mmmmm…

Commerce en ligne: une opportunité à ne pas manquer!

Ainsi, on voit que la vente et commande en ligne peuvent avoir des résultats concrets pour des entreprises de tous genres et que le domaine alimentaire n’est pas à négliger. Nous avons d’autres témoignages concrets pour vous inspirer, à vous de les découvrir et de créer votre succès en ligne!

http://affaires.lapresse.ca/finances-personnelles/201703/01/01-5074395-achats-en-ligne-peur-virtuelle-et-securite-reelle.php

http://www.kap-numerique.com/chiffres-numerique-canada-2017/

https://www2.gouv.qc.ca/entreprises/portail/quebec/marketing?g=marketing&sg=&t=s&e=3303590196

http://www.cefrio.qc.ca/salle-presse/communiques/commerce-electronique-un-quebecois-sur-deux-achete-en-ligne-mais-encore-tres-majoritairement-exterieur-du-quebec/