Vous désirez vous procurer un site Web pour assurer la présence en ligne de votre entreprise, mais vous ne voulez pas payer pour un résultat banal ou incomplet, ou au contraire dépenser trop pour des fonctionnalités dont vous n’avez pas besoin.

Il suffit de recueillir quelques petites informations lors du choix du professionnel avec lequel vous voulez travailler pour vous éviter bien des tracas. Grâce à ces 8 renseignements essentiels, vous vous assurerez de choisir un concepteur Web qui répondra adéquatement à vos besoins et qui saura faire rayonner votre entreprise sur le Web.

 

1. Votre concepteur Web doit exercer ce métier à temps plein.

Nous savons d’expérience que les concepteurs qui vous offrent leurs services entre deux emplois, dans leur temps libre ou pour arrondir leurs fins de mois ne peuvent tout simplement pas vous proposer un service client aussi adapté que quelqu’un dont c’est l’occupation principale.

Il n’en est pas nécessairement moins compétent, seulement moins disponible et sans doute moins au fait des dernières techniques et subtilités du domaine.

Demandez à votre professionnel de vous fournir des études de cas de clients qu’il a aidé, ou des avis et des commentaires de clients satisfaits. S’ils ne les publient pas déjà sur leur site Web, les entrepreneurs qui n’ont rien à se reprocher ne rechigneront pas à vous les présenter.

 

2. Vous devez savoir ce que vous devrez fournir à votre concepteur Web lors de la création de votre site.

Il est possible de faire affaire avec une équipe qui vous offre de tout prendre en charge, et de simplement leur parler de votre entreprise ou de leur expliquer quel genre de produit vous désirez, quel genre d’image vous voulez pour votre compagnie.

Toutefois, selon le plan adopté ou le professionnel consulté, il se peut, avant d’entamer la conception du site Web, que l’on vous demande de fournir votre contenu (le texte des pages de votre site), vos images (afin de vous permettre d’engager un photographe pour présenter vos propres produits sur le Web), votre logo ou une palette de couleurs, des sites Web dont vous aimez ou non le style, etc.

Si l’on vous demande de fournir des images et que vous ne voulez pas prendre vos propres photos, soyez prudents : il est très important de choisir des images libres de droits pour votre site Web. Plusieurs banques d’images libres de droits sont disponibles sur Internet et votre concepteur devrait pouvoir vous renseigner sur le sujet.

 

3. Le concepteur Web offre-t-il un service clés en main ou se spécialise-t-il dans une discipline uniquement?

Vous désirez faire affaire avec un concepteur Web qui vous offre un service clés en main : graphisme, conception Web, rédaction, hébergement, entretien et gestion, marketing, référencement (SEO), etc. Si votre concepteur vous offre tous ces services, il doit avoir de l’expérience dans tous ces domaines.

En effet, si vous décidiez de ne faire affaire qu’avec un graphiste, votre site pourrait être magnifique mais ne jamais sortir sur les pages de résultats des moteurs de recherche, d’où l’importance d’une expertise en marketing SEO. De même, si vous faites affaire avec un programmeur, il est possible que vous vous retrouviez avec un site Web très fonctionnel mais moins esthétique.

C’est pourquoi il est important de vérifier quel genre d’expérience possède le professionnel choisi, ou de faire affaire avec une agence Web ayant une équipe de professionnels polyvalents à votre service.

De plus, il est important de savoir si votre concepteur offre l’hébergement et l’entretien de votre site Web une fois celui-ci créé, sous peine de vous retrouver forcé de chercher vous-même un hébergeur et de retarder la mise en ligne de votre nouveau site.

L’entretien ou la gestion du site devrait comprendre son optimisation pour les moteurs de recherches et un suivi assidu de ses performances sur le Web, ainsi qu’un soutien technique pour les modifications à y apporter.

 

4. Votre professionnel doit vous offrir un site Web adaptatif (compatible avec les diverses plateformes – ordinateur, mobile et tablette)

De nos jours, 89% des Québécois effectuent des recherches locales depuis le moteur de recherche de leur téléphone (source), les tablettes sont de plus en plus populaires et les navigateurs Internet sont de plus en plus diversifiés. Il est donc très important que l’aspect visuel votre site Web puisse s’adapter à des écrans et à des navigateurs en tous genres. C’est ce qu’on appelle un site Web adaptatif.

 

5. Le site Web peut-il être retouché plus tard (ajout de contenu, modifications, etc.)

Tout comme un magasin physique, un site Web doit évoluer avec le temps. Il faut mettre les informations à jour, y ajouter des nouvelles ou des photos récentes, etc. D’abord, soyez certain que votre concepteur respecte cette règle de base!

Construire votre site Web en utilisant un système de gestion de contenus (CMS), comme WordPress par exemple, vous permet par la suite de mettre à jour vous-même certains aspects de votre site, sans avoir besoin de compétences pointues en informatique. Assurez-vous que votre concepteur utilise une plateforme invitante et facile à exploiter.

De plus, informez-vous à propos de la formation, du soutien technique et du dépannage offerts en cas de besoin.

Sinon, demandez à votre concepteur de vous expliquer ses politiques en matière de banques de temps pour les modifications futures à apporter à votre site Web.

 

6. Les tarifs : à l’heure ou au projet?

Lorsque vous payez pour un produit ou un service, vous voulez en avoir pour votre argent. Que vous payiez 100 $ ou 50000 $ pour votre site Web n’est pas le plus important : c’est le retour sur votre investissement qui mérite que l’on s’y intéresse. Choisissez quelqu’un qui peut vous fournir des résultats mesurables tels que des statistiques sur la fréquentation de votre site Internet.

La plupart des concepteurs Web vous proposeront un prix fixe pour le projet initial, puis un taux horaire pour les ajouts ou les modifications, ou pour tout autre travail subséquent. Mais sur le Web comme dans la vie, le moins cher n’est pas toujours le plus rentable…

 

7. Le temps de production

Une fois que vous aurez discuté des détails de ce que vous voulez pour votre site Web et que vous aurez fourni à votre professionnel tout ce qu’il vous demande, celui-ci ne devrait pas mettre beaucoup de temps à concevoir votre site; 2 semaines en moyenne selon l’envergure de votre projet.

Prévoyez allouer un peu de temps au suivi du projet, puisque c’est souvent l’attente de l’approbation et des décisions du client qui retardent le plus la mise en ligne.

 

8. À qui appartient le site après sa mise en ligne?

Comme nous le mentionnions dans notre dossier sur les forfaits Pages Jaunes 360, certains concepteurs et certaines agences Web conservent les droits sur le site Internet une fois celui-ci terminé, vous réclamant un montant mensuel pour sa « location ». Assurez-vous que votre concepteur Web vous cède les droits de votre site internet et de votre nom de domaine (votre adresse Web) si c’est ce que vous désirez.