La police de caractère, ou fonte, c’est le style d’écriture utilisé pour un texte, comme Times New Roman ou Arial par exemple. Pour certains, les fontes sont toutes pareilles, alors que pour d’autres, la typographie est une passion. Pour la plupart des gens, en regardant deux sites similaires avec une police de caractère différente, ils auront une préférence nette, sans trop arriver à mettre le doigt sur ce qui les amène à choisir un site plutôt que l’autre. Pour vous aider à démystifier le tout, je vous partage quelques règles et tendances pour bien choisir sa police de caractère lors de la création d’un site web ou blogue.

 

1- Pas celle-là… encore?

Ramenons-nous à mes pas si lointaines années Cégep du Vieux-Montréal… C’était quelque part en 1999, dans une classe de multimédia, avec des ordinateurs Apple… beiges. À cette époque, quand on créait un site web, il fallait choisir des polices de caractères de base qui étaient installées à la fois sur les ordinateurs Mac et PC et il y en avait à peu près 6, soit Arial ou Helvetica, Courier New, Trebuchet, Verdana, Times New Roman et le fameux Comic Sans, la fonte mal-aimée de tous les designers. Ainsi, s’il y a 6 polices qui sentent le réchauffé à des kilomètres à la ronde et qu’on a tous vues dans des milliers de sites web, de documents et de présentations, vous devinerez lesquelles et saurez que vous démarquer implique de les éviter. Dans les années 2000, il y est devenu possible d’insérer des polices de caractère autres que celles-ci, mais tout est devenu encore plus simple en 2010, quand Google (oui, encore eux) a lancé ce qu’on appelle aujourd’hui Google Fonts. Des centaines de choix de polices que vous pouvez utiliser facilement, sans vous soucier des droits d’utilisation sur le web (Google s’en est assuré pour vous) et que vos visiteurs préfèreront assurément à Comic Sans!

 

2- Sérif vs Sans sérif

image04

Le sérif, ou empattement, c’est la petite extension qu’on voit aux extrémités des caractères, c’est souvent une ligne horizontale ou diagonale au sommet et à la base de certaines lettres dans certaines polices, comme Times New Roman. D’autres polices de caractère, comme Arial ou Helvetica, seront dites sans sérif vu l’absence de ces petites «pattes». Populaires dans les romans et divers imprimés, car elles forment une sorte de ligne qui facilite la lecture, les polices avec sérif ont toutefois moins la cote sur le web. On leur préfère les polices sans sérif: plus simples, elles sont considérées comment étant plus faciles à lire pour les textes qu’on trouve sur le web particulièrement sur les plus petits écrans et elles sont aussi souvent plus modernes. Vous voulez des preuves? Il n’y a qu’à regarder le nouveau logo de Google, qui passe d’une police avec sérif à une police sans empattement.

 

3- Une police de caractère qui concorde avec votre clientèle

image03

Avant même d’apprendre à lire, les enfants reconnaissent la police de caractère de Walt Disney ou celle de McDonald. Sachez donc choisir une fonte qui concorde avec les services que vous offrez et qu’on pourra deviner sans même avoir à lire. Vous pouvez utiliser une police plus fantaisiste pour une garderie par exemple, alors que les polices très grasses s’appliquent bien pour le domaine de la construction ou le sport. D’autre part, les polices très fines et certains scripts reflètent le luxe et sont appropriés pour un hôtel, une agence de voyages, un salon d’esthétique ou une chocolaterie fine, par exemple.

 

 

4- La typographie, c’est aussi un élément visuel

image00

Si certains le considèrent comme du simple texte, la typographie est en fait un art, qu’il faut apprendre à bien maîtriser. Bien utilisée, elle sera aussi efficace qu’une image, comme le fait l’agence 6S Marketing pour présenter leurs services. On conseille généralement de se limiter à deux polices de caractères pour un site, on pourra opter pour la fantaisie ou des majuscules pour les titres, mais toujours miser sur la visibilité pour les paragraphes. N’hésitez pas à utiliser différentes graisses pour dynamiser votre texte et mettre en valeur les éléments importants: la tendance 2015 est au contraste de tous genres: graisses (light, régulier, bold, black), taille, casse (majuscule/minuscule), couleur…

 

5- L’uniformité de votre image

image02

Vous avez déjà acheté un produit Apple? Regardez la police de caractère, le style épuré du design de votre emballage et celle de leur site web. Vous voyez une similitude? Il faut dire qu’Apple est une sommité dans le monde du design, mais même si votre entreprise est plus modeste, portez attention à gardez un style uniforme entre le style et police de caractères utilisés dans vos dépliants et cartes d’affaires, le lettrage de vos véhicules et celui de votre site web, vos client vous reconnaîtront ainsi plus facilement. De plus, si vous avez investi pour un design de qualité pour vos cartes d’affaires, ou votre site web, pourquoi ne pas l’appliquer à tous les médiums utilisés pour promouvoir votre entreprise?

 

6- Faites confiance à votre designer web

Le design n’est pas une science exacte. Si certaines règles de base existent pour assurer la lisibilité d’un texte et la qualité d’un visuel, il y a aussi une question de goût, de mode, d’expérimentation, de dosage entre la créativité et les habitudes de navigation des internautes. Si vous avez choisi d’utiliser les services d’un designer web, n’hésitez pas à exprimer vos préférences, à naviguer le web pour lui montrer des exemples de ce qui vous plaît ou non, mais il faut aussi faire confiance à l’expertise du spécialiste que vous avez choisi. La typographie, ça fait partie de la formation et du champ d’expertise de votre designer, laissez-le vous guider dans ce monde passionnant!