La loi C-28

L’infolettre et le marketing par courriel ont la vie dure! Dommage, puisque les résultats qu’il est possible d’obtenir grâce à ce type de stratégie de contenu sont impressionnants. Pourquoi s’en priver, alors?

C’est qu’une législation particulière, la loi C-28 ou LCAP (Loi canadienne anti-pourriels), encadre les envois de courriels commerciaux et a pour but de « mieux protéger les Canadiens tout en veillant à ce que les entreprises puissent continuer d’être concurrentielles sur le marché international. »

Cette loi peut en effrayer quelques-uns puisqu’on en entend généralement parler via les sanctions-chocs imposées aux multinationales qui ne la respectent pas. Si elle a pour but de protéger la population des spammers professionnels et des mégas entreprises achetant sans vergogne des listes de courriels (et polluant les boîtes de réception de tout un chacun avec des messages promotionnels vides de contenu), cette législation fédérale n’est pas là pour empêcher les entreprises de faire du marketing par courriel.

En général, les PME qui procèdent de façon honnête à la collecte de courriels pour l’envoi de matériel promotionnel de qualité par courriel sont à l’abri. Mais au cas où vous auriez quelques doutes, voici le type de consentement que vous devriez obtenir d’un tiers avant de lui envoyer des courriels commerciaux :

Le consentement express

Il s’agit de la forme la plus claire de consentement : l’individu concerné aura rempli un formulaire, signé une autorisation formelle ou offert son courriel en connaissance de cause à l’entreprise (dans le cadre d’un sondage ou d’un concours, par exemple, ou lors d’une transaction en magasin). C’est le genre de situation qui ne pose pas problème, puisqu’il ne peut y avoir de doute sur le consentement de l’intéressé à recevoir des courriels de l’entreprise.

consentement-tacite

Le consentement tacite

Le consentement tacite, lui, est bien délimité par la loi puisqu’il n’est pas aussi clair que le consentement express. Globalement, la loi stipule que si l’entreprise et l’individu entretiennent une relation d’affaires, les communications commerciales telles que des offres promotionnelles, une infolettre ou du marketing de contenu peuvent être envoyées de façon légitime à celui-ci.

Il est dit qu’il y a consentement tacite lorsque :

  • Un client a signé un contrat avec votre entreprise dans les derniers 24 mois
  • Un client a effectué un achat chez vous dans les derniers 24 mois
  • L’individu entretient une relation privée avec certains membres de votre entreprise (ex. : famille et amis)
  • L’individu vous a remis sa carte professionnelle
  • Il y a eu demande de soumission dans les 6 derniers mois
  • Il y a eu demande de renseignements dans les 6 derniers mois
  • Le courriel de l’individu est affiché publiquement à un endroit en lien avec le domaine d’activité (ex. : forum, LinkedIn, etc.)

Pourquoi envoyer des courriels

En fait, l’envoi de courriels est la technique de marketing en ligne qui génère le plus de profit en moyenne! En effet, lorsqu’il est bien exécuté, le RSI (retour sur investissement) moyen du marketing par courriel peut atteindre 44 $ par dollar investi.

rediger-contenu-infolettre

Comment rédiger des contenus intéressants

S’il peut se révéler payant, le marketing de contenu, en général, demande l’investissement d’un peu plus de temps et de créativité, puisque les contenus doivent être ciblés, originaux, pertinents et éducationnels.

Des contenus promotionnels peuvent évidemment être intégrés aux courriels, mais ils doivent demeurer un complément aux textes informatifs et n’être utilisés au cœur du message que très rarement.

Par exemple, une épicerie peut proposer des idées de recettes, et accessoirement des rabais sur les produits nécessaires à leur réalisation. Une entreprise de service comme un plombier, par exemple, pourrait proposer des trucs pour l’entretien de la plomberie, ou encore des idées de produits écoresponsables dans son domaine tout en offrant ses services pour installer de tels produits.

Ainsi, le lecteur aura envie de rester abonné à votre infolettre ou de continuer à recevoir vos courriels, puisque les informations qu’ils présentent sont utiles et intéressantes! Vous construirez ainsi votre réputation d’expert tout en fidélisant votre clientèle et en convertissant vos prospects.