Nous sommes devenus plus que jamais consommateurs de visuels avec l’émergence des réseaux sociaux. Ce constat donne tout son sens à l’expression « une image vaut mieux qu’un long discours », d’autant plus que 90% des informations transmises au cerveau sont visuelles, étant donné que celui-ci privilégie les images parce qu’elles sont plus simples à traiter et à comprendre que du texte.

Le rôle d’une image

Dans une image, il existe une part d’imaginaire, d’appropriation et d’identification non négligeable face aux contenus visuels, qui semblerait plus forte qu’avec de l’écrit. L’écueil à éviter, cependant, est de vouloir systématiquement remplacer l’écrit par l’image. En effet, le texte contient des mots-clés, qui eux-mêmes participent au référencement naturel de votre site. Les supprimer nuirait fortement à la visibilité de votre entreprise, même si 60% des consommateurs auraient plutôt tendance à se rendre sur une page lorsqu’elle apparaît avec des images dans les résultats Google, selon MDG Advertising. Le réel défi est donc de savoir coupler texte et visuel, afin qu’ils se complètent pour atteindre un maximum d’internautes, tout en sachant que 58% d’entre eux retiennent ce qu’ils voient, contre 10% ce qu’ils lisent, d’après SlideShare…

Visibilité et contenus visuels

Pour rappel, le référencement repose en partie sur l’optimisation de son contenu, grâce au ciblage de mots-clés pertinents et en relation avec l’activité de votre entreprise. L’objectif est d’être mieux vu et donc mieux positionné par les moteurs de recherche. Cependant, être bien référencé ne dépend pas uniquement des mots-clés utilisés sur un site web. Les contenus visuels ont une place non négligeable dans une stratégie de web marketing, et ce pour plusieurs raisons. En effet, mieux référencer son site web grâce aux images, vidéos ou podcasts est fortement recommandé, et quelques règles sont à savoir pour optimiser au mieux le résultat.

Tout d’abord, il est bon de savoir que, depuis un certain temps déjà, Google affiche dans ses résultats de recherche jusqu’à 6 images extraites d’un même site web. Il s’agit de la recherche universelle, comme l’appelle le moteur de recherche, dont l’objectif est de donner une meilleure réponse à la requête d’un internaute. L’avantage est donc, pour une entreprise, de diffuser le plus de contenu visuel via son site web, tout en privilégiant la qualité à la quantité.

Parlons à présent de la balise « alt », appelée alternative text. Il s’agit du texte qui décrit le contenu d’une image et qui s’affiche à la place de celle-ci en cas de problème de téléchargement. Qui dit texte dit mots-clés. Voilà tout l’intérêt d’une balise « alt », c’est-à-dire d’y placer des expressions qui vont favoriser le référencement de votre page, alors qu’au départ nous parlions d’images. Cette description est primordiale, et le restera encore un moment, puisque les moteurs de recherches sont, au jour d’aujourd’hui, incapables de décrypter le contenu d’un visuel autrement que par le texte qui l’accompagne. Par ailleurs, le nom donné à l’image n’est pas à négliger. Lui aussi contient des mots-clés qui, bien choisis, décrivent aussi le sujet du contenu associé.

 

Il faut également prêter attention au poids du visuel, de même qu’à sa taille. Une image de plus de 200Ko risque de prendre trop de temps à se charger et donc à faire partir l’internaute, impatient… L’image se doit aussi d’avoir une taille adaptée. Une hauteur de 300 pixels est conseillée pour avoir une qualité suffisante. Vous l’avez donc compris, l’enjeu est d’équilibrer taille et poids de son visuel.

Et sur les réseaux sociaux?

Les réseaux sociaux adorent les contenus visuels car ils entrent dans cette logique d’instantanéité et de partage. D’ailleurs à titre d’exemple, Edgerank, l’algorithme de Facebook, donne plus de poids aux postes avec images, qui suscitent 39% d’interactivité  et 53% de mentions « like » en plus. Il en va de même pour Twitter, où les infographies sont dix fois plus retweetées que le texte. La naissance du récent réseau social Pinterest illustre aussi très nettement cette tendance, car il repose sur le principe d’épingler des images de ses centres d’intérêt, le tout répertorié en tableaux.

 

En résumé, ne négligez pas les contenus visuels, sans pour autant en abuser et ne pas oublier qu’ils doivent intégrer votre stratégie de référencement internet. Savoir les utiliser à bon escient est la clé du succès !