Après avoir précisé les objectifs de votre campagne et l’avoir structurée et segmentée de façon efficace (quelques groupes d’annonces classées par thème), choisi des mots-clés pertinents et rédigé des annonces congruentes et accrocheuses, vous êtes prêts à parler budget. Eh bien parlons-en!

Il est primordial de surveiller vos enchères et de ne pas avoir les yeux plus grands que le portefeuille! Voici quelques précisions sur le fonctionnement des annonces AdWords et de la gestion efficace d’un budget restreint pour un maximum de résultats.

portefeuille

Ne visez pas la première position

Dans un contexte entrepreunarial de concurrence et même avec le SEO, on s’habitue à se battre pour la première place : tout en haut, le premier résultat ou rien! Toutefois, dans le contexte du PPC et surtout chez AdWords, la première position est souvent inatteignable pour une petite entreprise au budget limité.

Si les grandes entreprises peuvent se permettre de s’arracher la première place à coup de coût par clic astronomique, il n’est pas souhaitable pour un plus petit joueur de voir son budget PPC disparaître en quelques clics!1ère place

Il vaut mieux viser un peu plus bas, dans le but de payer moins cher le clic : vous en obtiendrez ainsi plus avant d’arriver au bout de votre budget.

Qu’on se le dise, même en visant la quatrième place, vous vous positionnez au-dessus de tous les résultats locaux et organiques, ce qui devrait suffire à vous amener assez de clics pour écouler votre budget.

La qualité de l’annonce : un aspect non-négligeable

Le montant de votre enchère n’est pas le seul paramètre pris en compte par Google lors du positionnement de votre annonce : la qualité de celle-ci (choix de mots-clés, contenu pertinent selon les mots choisis, qualité de la page de destination) influence également votre rang.

http://www.wordstream.com/images/hacking-adwords-how-quality-score-impacts-ad-position.png

Avec une annonce de grande qualité, vous payez moins cher pour une meilleure position. Il vous appartient de la travailler le mieux possible afin de vous démarquer de la concurrence.

Une « période test »

Toutes les nouvelles campagnes, qu’elles disposent d’un budget très restreint ou illimité, passent par une période test. Pendant les premières semaines, il s’agit de récolter des données sur la performance de vos paramètres initiaux afin d’ajuster le tir par la suite. Une fois ces données en main, vous pourrez les analyser afin de :

  • Limiter la diffusion géographique aux zones les plus performantes
  • Limiter les heures et les jours de diffusion
  • Retirer les mots-clés offrant de moins bonnes performances

test

Ainsi, vous conserverez votre budget pour les zones, plages horaires et mots-clés qui convertissent vraiment : avec un petit budget, inutile de ratisser large, vous l’écoulerez de toute façon. Autant que ce soit pour les paramètres qui vous offrent le plus de conversions client!

La page d’atterrissage (de destination)

Quand on travaille avec le PPC, les clics ne sont pas ce qui constitue la victoire : c’est la conversion d’un prospect en client qui rapporte vraiment.

Une fois que l’internaute a choisi de cliquer sur votre annonce (preuve de son intérêt), il doit être dirigé vers une page de votre site Web qui finira de le convaincre d’acheter chez vous!

Vous profiterez ainsi au maximum de votre budget PPC : sa performance dépend du taux de conversion par clic. Pour en savoir plus sur les pages d’atterrissage, jetez un coup d’œil à cet article.

Ajustez votre budget

Après tous ces ajustements, votre campagne fonctionne bien. Il est temps d’augmenter le budget! Dès que votre campagne affiche des résultats satisfaisants, commencez à augmenter progressivement le budget qui y est alloué afin d’attirer plus de clients.budget

Votre annonce est optimisée : profitez-en, diffusez-la plus largement!