Le filtre algorithmique Penguin, version 4.0, vient de débarquer la semaine dernière sur le moteur de recherche le plus populaire en ville.

Partie intégrante du cœur même de la machine Google, il procède maintenant en temps réel (lui qui analysait auparavant ponctuellement les sites Web), faisant souffler un vent de changement sur la création de liens (linkbuilding) et les backlinks eux-mêmes.

C’est qui, ce pingouin?

Penguin est l’algorithme de Google qui lutte contre les liens de faible qualité, ou plutôt contre les pratiques ayant pour but de manipuler le positionnement de sites dans les résultats de recherche grâce à des techniques de création de liens douteuses (pour en savoir plus, jetez un coup d’oeil à cette infographie).

penguin-angry-backlinks

Ses données, maintenant rafraîchies en continu, lui permettent de scanner les sites Web en temps réel et de pénaliser les mauvaises pratiques SEO en termes de création de liens.

Petite histoire de pingouin

Le premier Penguin avait été lancé le 24 avril 2012, puis au rythme d’une ou deux occurrences par année jusqu’en 2014. Du fait de son nouveau système opératoire en temps réel, le lancement d’octobre 2014 (sans compter celui de la semaine dernière), aura été le dernier.

Les fluctuations des SERPs des derniers jours, malgré les protestations de Google, étaient donc sans doute le résultats d’essais préliminaires du plus récent Penguin.

Et maintenant?

C’est donc dire que l’implémentation de techniques de linkbuilding donne maintenant des résultats quasi-instantatanés : plus besoin d’attendre un lancement de l’algorithme pour voir les changements dans le positionnement ou l’autorité d’une page ou d’un site suite à la création de liens.

backlinks-penguin

Changement majeur, toutefois, Penguin ne pénalise plus les sites en entier pour de mauvais liens pointant vers une page en particulier. En effet, il ne pénalise maintenant que la ou les page(s) en question, une bonne nouvelle pour les ignorantes victimes de SEO de qualité médiocre.

D’ailleurs, les mauvais liens seraient maintenant simplement dévalués, c’est-à-dire qu’ils ne sont simplement pas pris en compte dans le ranking de la page vers laquelle ils pointent. Toutefois, le spamming en bonne et dûe forme est toujours puni par l’algorithme.

Google a également annoncé que le recrawl de l’entièreté du Web par l’algorithme pourrait prendre un certain temps, ce qui fait en sorte que les résultats visibles aujourd’hui ne sont peut-être pas totalement définitifs.

link-penguin-google

Si vous avez été frappé par Penguin par le passé et avez implémenté les changements nécessaires depuis, mais n’avez toujours pas noté de changement dans votre positionnement, ne perdez pas espoir (et faites appel à un expert SEO), vous pourriez être récompensé de vos bonnes pratiques très bientôt.