Actualité, photo de voyage, manifestation, anniversaire, image provocatrice, contenu promotionnel: accessible partout et en tout temps Internet est aujourd’hui l’endroit de tous les échanges. Mais si certains se déroulent dans la bonne entente et le respect, d’autres sont carrément irrespectueux voire même haineux.

Pensons à Safia Nolin qui, au mois de novembre dernier, a reçu son lot de commentaires haineux et désobligeants parce qu’elle avait osé se présenter au Gala de l’ADISQ vêtue d’un simple jean, d’une veste de laine et d’un chandail à l’effigie de Gerry Boulet. Plusieurs personnes ont, vu en ce look simple et décontracté, un affront au canon de beauté traditionnel qui prône la robe et le beau maquillage dans les soirées de gala.

Ces mêmes personnes, se sont alors données le droit d’écrire à madame Nolin les pires méchancetés possibles. Les exemples sont nombreux et diversifiés. Que ce soit envers une célébrité, pour intimider un camarade de classe ou pour inciter à la violence, les discours sur les médias sociaux ne sont pas tous désinvoltes et naïfs. Cachés derrière leur écran, certains individus se permettent des commentaires désobligeants qui normalement n’auraient pas leur place dans l’espace public.

Et vous, qu’auriez-vous fait si ce genre de discussions avaient lieu sur votre page Facebook d’entreprises en réponse à votre publication sur l’employé du mois par exemple? Savez-vous qu’il vous est possible de réagir à ce genre situation? Pour réglementer le tout, plusieurs entreprises se sont dotées d’une charte que l’on nomme nétiquette.

Qu’est-ce qu’une nétiquette?

Tel que définie par l’Office de la langue française du Québec, la «nétiquette (mot-valise formé de net et d’étiquette) est l’ensemble des conventions de bienséance régissant le comportement des internautes sur le web, notamment lors des échanges sur les réseaux sociaux ou via le courrier électronique». En fait, c’est un véritable petit guide du savoir-vivre.

Non, tu ne diras pas tout ce que tu voudras

Oui la liberté d’expression existe, mais entre s’exprimer et être impétueux ou même insolent, il y a une grosse différence. C’est pour cette raison que bon nombre d’entreprises ont choisi de mettre en place un code de conduite afin de contrôler les interactions et les échanges sur leurs pages web telles que Facebook, Twitter, Instagram et même Linkedin. Sachez que même les avis en ligne sont réglementées par une nétiquette.

Eh oui, comme toute organisation et espace public, l’activité sur le web et les médias sociaux est régie par une nétiquette afin de modérer de manière proactive le contenu publié par certains des internautes. Cette procédure sert principalement à bloquer tout propos jugé agressif, vulgaire, injurieux, indécent, grossier, obscène, abusif, haineux, sexiste, raciste, homophobe ou irrespectueux à l’égard de personnes ou de groupes de personnes ainsi que toute attaque personnelle ou atteinte à la vie privée.

Que vous soyez à la tête d’une grande entreprise comme Radio-Canada, d’un parti politique ou d’une petite compagnie de rénovation, sachez qu’il est de votre droit – et je dirais même de votre devoir – de faire respecter les règles sociétaires de bonne conduite sur vos plateformes web. Vous êtes témoins de propos ou d’opinions que vous jugés déplacés et non pertinents? Oui, vous pouvez intervenir!

Voici quelques exemples de nétiquettes d’entreprise

Nétiquette ou le pouvoir de dire non

Un individu tient un discours racial, injurieux ou agressif suite à une publication que vous avez publiée sur votre page web? Que ce soit à l’égard de votre publication ou d’une autre personne ayant commenté celle-ci, sachez qu’il vous est permis de punir ce genre de comportement en excluant de votre page ce type d’individu.

En effet, les personnes qui publient en permanence des commentaires indésirables, des données personnelles ou des messages incitatifs à la haine peuvent être bloquées et exclues de vos médias sociaux. Ainsi, celles-ci se verront refuser l’accès à votre page et ne pourront plus publier sur cette dernière ni commenter ou envoyer des messages.

Voici comment faire pour la plateforme web de Facebook

Pour supprimer une personne qui aime votre Page :

  • Cliquez sur Paramètres en haut de votre Page.
  • Cliquez sur Personnes et autres Pages dans la colonne de gauche.
  • Cochez la case à côté de la personne que vous souhaitez supprimer.
  • Cliquez sur et sélectionnez Supprimer des mentions J’aime la Page.
  • Cliquez sur Confirmer.

Par contre, si vous décidez de répondre au commentaire de la personne, vous devez garder en tête qu’il est de votre obligation de répondre de manière diplomate et respectueuse.

Partager dans le respect et la courtoisie

Le web est  un merveilleux espace où échanger, débattre, contester, émettre son point de vue, sonder, analyser, s’amuser et se divertir. Les interactions entre les utilisateurs permettent de diversifier les discussions tout en apportant de nouvelles manières d’aborder certains sujets. Ces échanges contribuent à enrichir le savoir tout en offrant de nouvelles opportunités de visibilité puisque les acteurs peuvent avoir un pouvoir d’action concret sur la communauté web.

Dans le but de favoriser des échanges courtois et polis, en tant que gestionnaire d’entreprise et de page web, n’oubliez pas de rappeler à vos abonnés qu’ils doivent respecter quelques règles de base. Informez-les qu’ils doivent faire preuve de prudence. Le message, le commentaire ou la publication qu’ils publieront sera lu par un grand nombre de personnes. Dites-leur de faire preuve de respect à l’égard des autres personnes avec qui ils interagissent. Que leur message doit rester clair et concis. Et le plus important, qu’ils doivent faire preuve de tolérance et de civisme même lorsqu’une publication suscite de la colère eux.

Vous avez des questionnements quant à la gestion de votre page Facebook? N’hésitez pas à faire appel à une agence de marketing web afin de bénéficier de conseils avertis.